Installer une ruche nichoir

Apicool accompagne des personnes désireuses d’accueillir une ruche nichoir dans leur jardin (principalement en Moselle). Il s’agit d’une aide aux premiers pas et doit d’abord se comprendre comme une découverte des abeilles mellifères à l’état sauvage. Il ne s’agit en en aucun cas d’une formation à l’apiculture.

La ruche est attractive. Elle est vitrée et se prête donc facilement à des observations. Elle permet de réapprendre à vivre avec les abeilles sans devenir apiculteur. Elle invite à regarder son jardin autrement et à comprendre le lien fondamental entre les abeilles et les fleurs sauvages. Elle contribue à garder une certaine forme d’apiculture hors de la sphère domestique de production. L’abeille évolue librement à son rythme dans un cadre à elle avec ses propres cires.

La ruche nichoir est vitrée à l’arrière permettant ainsi des observations sans déranger les abeilles

 

Aujourd’hui, les conditions de survie des abeilles sont difficiles et intègrent de nombreuses problématiques (biodiversité végétale, produits phytosanitaires, abeilles d’élevage, prédateurs, varroa…). Les mortalités ne sont pas rares et Apicool adopte une approche naturaliste dont l’objectif premier est le développement des abeilles avec le minimum d’intervention humaine. Une récolte de miel reste tout à fait aléatoire, demandera de la formation et de la pratique personnelle et aussi certainement quelques piqûres.

Conditions : 

  • participation obligatoire à trois séances d’informations théoriques au siège social de l’association : les fleurs, les abeilles (mellifères et sauvages), la vie au rucher (quelle ruche, quel objectif ?). Cette formation peut être organisée sur demande pour un groupe.
  • respect des contraintes réglementaires (distance, assurance, déclaration annuelle)
  • pas d’apiculteurs (surtout professionnel) sur le lieu. Inutile d’ajouter une ruche là où il pourrait y en avoir déjà trop
  • adhésion à l’association
  • places limitées

Combien cela coûte ?

Il faut compter une ruche 120 euros + matériel de base environ 70 euros. Les essaims proviennent des ruches de notre tribu si l’année se prête à l’essaimage et sont donc offerts gratuitement à nos membres.

Contraintes
– administratives : déclaration annuelle, assurance civile, suivi des maladies contagieuses
– sécuritaires : ne pas placer la ruche n’importe où. Il y a 50 000 abeilles dans une ruche et cela mérite d’y faire attention et donc de s’informer un minimum
– environnementales : pour les abeilles de la ruche, il faut 300 fleurs minimum pour 1 gramme de miel. S’il leur faut 12kg de miel pour passer l’hiver, on comprend que ce n’est ne sont pas les quelques fleurs du jardin qui y suffiront. Il faut donc regarder l’environnement dans un rayon de 3km autour de la ruche. S’il n’y a que des céréales et du colza, peu de chance de survie sans perfusion humaine.

Télécharger le document (plan de la ruche nichoir inclus) Plan ruche nichoir

Cire naturelle ou cire gaufrée ?

Télécharger le document complet ici Cires gaufrées

 

Ruche nichoir ou boites en plastiques ?

Télécharger le document complet ici Boitesplastiques

 

Partager sur Facebook :