Accueillir des abeilles solitaires

Fabriquer un nichoir pour les abeilles solitaires qui nichent dans des tiges (tiges creuses pour les abeilles dites abeilles caulicoles et tiges à moelle pour les abeilles dites rubicoles).

Pourquoi ?

Une action simple réalisable en famille, à moindre coût et souvent plus efficace que les « hôtels » achetés. Les tiges peuvent être mises dans tout contenant y compris des vieux buffets.

Parce qu’on peut les observer sans risque de piqûre. Il n’y a pas de gardiennes chez les abeilles solitaires. Il se peut que vous ayez l’impression d’avoir un moment une colonie mais en fait ceux sont les mâles qui sont sortis les premiers et qui vadrouillent en attendant les femelles. Ils n’ont pas de dard. Ils meurent peu de temps après la sortie des femelles. Puis les femelles s’occuperont de leur nid.

Un petit résumé ci-dessous du cycle de vie de l’osmie cornue, une abeille solitaire présente en mars/avril.

Conseils

Quel bois pour les bûches percées ? Tout bois sauf du résineux

Tiges possibles (liste non exhaustive): sureau, bambou, fenouil, roses trémières, renouée, ronce

Lorsque l’on coupe les tiges, garder un coté fermé de la tige en coupant près d’un noeud.

Installer le nichoir courant février, exposition sud-est, à l’abri du vent et de la pluie.

Attention les abeilles solitaires butinent dans un rayon de 200 mètres au maximum. Proposer un habitat c’est bien mais sans les fleurs qui les nourrissent, c’est une opération moins efficace.  Les abeilles doivent trouver du pollen pour alimenter leurs larves et assurer leur descendance.

Ci-dessous un tutoriel de 4mn réalisé par le Réseau Ecologie et Vivre ensemble

Partager sur Facebook :