• Api Country, initiative innovante rapport UICN

    Voici un travail réalisé par l’UICN : toutes les initiatives innovantes et engagées de nombreuses communes et territoires qui ont décidé de ne pas rester sur le quai mais de monter et de faire avancer la locomotive. Y a de quoi y puiser de nombreuses idées et surtout de comprendre que l’écologie et le respect de l’environnement est un enjeu contemporain de notre époque compris et pris au sérieux par de nombreux élus. Le label APi Country par Apicool y est cité en page 41 suite au travail réalisé avec la commune de Heming, cette même commune qui a soutenu la pré-vente du livre Guêpe et paix par l’achat de 80 livres destinés à chaque élève de son école.


    Partager sur Facebook :
  • Une semaine Apicool à Lestrem

    Du 4 au 9 juin, Apicool a été mandatée par l’association Lestrem Nature pour une semaine d’interventions sur Ces abeilles qui ne font pas de miel : 19 interventions scolaires, une conférence grand public, un rallye familial et des séances de formation pour jardiniers en permaculture.

    Partager sur Facebook :
  • Appel à entreprises Vosgiennes

    Appel à entreprises situées dans les Vosges.

    Un projet expérimental qui implique tout un département et plus de 50 structures associées pour faire connaître et mieux préserver les abeilles solitaires en particulier celles qui nidifient dans le sol et quasiment méconnues du grand public.

    3/4 des espèces d »abeilles nidifient dans le sol. Préserver les abeilles, c’est préserver toute le diversité de ces espèces. BioDIVERSITE.

    En contrepartie de votre soutien, une des associations locales qui sera formée proposera à vos salariés une séquence découverte.

     

     

    Partager sur Facebook :
  • Devenir une école VIP. Appel à candidatures jusqu’au 1er juillet

    Partager sur Facebook :
  • Les lapins à la rescousse des insectes

    Les lapins à la rescousse des insectes

    Cela fait déjà plusieurs années que j’observe tristement à l’entrée de mon village ces maisons aux vastes gazons tondus très très régulièrement et très très méthodiquement. A peine la pâquerette dévoile sa corolle blanche au ciel que zzzzzzz c’est rapé, c’est coupé, c’est ras, très ras et de la même manière qu’aucun pou digne de son espèce ne s’installerait sur un crâne rasé, sur cette terre épilée de près, les bzzz, crrr, tststs….laissent place à « chauve qui peut ».

    Pourtant, depuis quelques jours je vois qu’une partie de cet espace est laissé à lui-même. Et les fleurs sauvages y dessinent un tapis joliment coloré. La maladie ? Un oubli ? Un changement de propriétaire ? J’ai d’abord opté pour la tondeuse en panne.

    Hier, je croise le propriétaire vivant et en bonne santé et le félicite de cette jolie prairie. « Et bien, c’est pour mon lapin » me dit-il. « Et bien plus encore ! » lui dis-je. Et voilà donc qu’à la place d’acheter de l’herbe (« acheter de l’herbe »), un terrain devient le lieu d’une prairie de fauche qui en attendant de nourrir le lapin est bien utile à la vie des insectes. Cette histoire aurait certainement inspiré une jolie parabole à Jean-Marie Pelt. Qu’elle puisse également inspirer d’autres terriers serait une chance !

    Partager sur Facebook :
  • 8 nouvelles ruches nichoirs

    Arrivage de 8 nouvelles ruches nichoirs vitrées. Ces ruches sont dédiés à ceux qui souhaitent accueillir des abeilles mellifères dans leur jardin sans les réduire à l’état de domesticité et avec le minimum d’interventions. La récolte de miel n’est pas la priorité.

    Nous croyons bien plus à la sélection naturelle qu’au maintien sous perfusion artificielle.

    Darwin, L’origine des espèces « L’homme n’a qu’un but : choisir en vue de son propre avantage. La nature, au contraire, choisit pour l’avantage de l’être lui-même. Elle donne plein exercice aux caractères qu’elle sélectionne et l’organisme est placé dans des conditions de vie qui lui conviennent. (…)  Souvent l’homme commence la sélection en s’attachant à quelque modification assez apparente pour attirer son attention ou pour lui être immédiatement utile. A l’état de nature, au contraire, le plus petite différence de structure ou de constitution peut suffire à faire pencher la balance dans la lutte pour l’existence et se perpétuer ainsi. Les désirs et les efforts de l’homme sont si changeants ! Aussi combien doivent être imparfaits les résultats qu’il obtient quand on les compare à ceux que peut accumuler la nature pendant de longues périodes géologiques. Quoi d’étonnant  à ce que ces productions naturelles soient infiniment mieux adaptées aux conditions les plus complexes de l’existence  et qu’elles portent en tout le cachet d’une oeuvre bien plus complète !

     

    Partager sur Facebook :
  • 4 nouveaux projets sur les rails

    Bonne nouvelle. La région Grand Est a retenu les 4 dossiers présentés par Apicool dans le cadre de l’appel à projets Jeunes publics.
    Ainsi, sous réserve de l’obtention du financement complémentaire privé, pour 2018/2019 sont programmés :
    – C’est pas sorcier… c’est tout naturel : un projet d’aménagement biodiversité et récréation sur un terrain communal à Fixem avec l’équipe communale et le groupe scolaire
    – Apischool 3ème Round. Maintenant, il faut en parler….
    – Dans ma peau : Suite du projet de film. On passe au montage et aux derniers tutos.
    – Ecoles VIP : 5 classes de CM1 sur la région pourront s’engager dans la mise en place d’îlots fleuris dédiés aux pollinisateurs. Appel à candidatures d’ici peu.

     

    Partager sur Facebook :
  • Ménageurs d’abeilles, 19 avril

    Guillaume Lemoine, Denis François (IFSTTAR) et Bernard Vaissière (INRA), organisent le 19 avril 2018 une journée intitulée « D’acteurs de l’aménagement à ménageurs d’abeilles » à Marne-la-Vallée.

    Cette journée est destinée à poursuivre la sensibilisation des acteurs de l’aménagement du territoire aux actions qu’ils peuvent entreprendre afin de préserver les abeilles sauvages et leur service de pollinisation.

    Auteurs respectifs d’ouvrages sur cette problématique dans le contexte des espaces verts urbains, dans le contexte des sites d’extractions de matériaux de construction et dans le contexte des dépendances verts routières, nous proposons d’aller plus loin que la mise à disposition d’ouvrages. Le but de la journée est d’échanger avec les acteurs de terrain qui ont une première expérience et bien sûr avec ceux qui sont intéressés par lancer des initiatives concrètes.
    http://menageursdabeilles.ifsttar.fr/

    Partager sur Facebook :
  • Un stage Art et Nature

    Partager sur Facebook :
  • Abeilles sauvages et dépendances vertes routières

     

     

    Partager sur Facebook :